.fb_iframe_widget span{width:460px !important;} .fb_iframe_widget iframe {margin: 0 !important;} .fb_edge_comment_widget { display: none !important; }

Introduction 

Comment j’ai appris réellement à nager le crawl à 29 ans et pourquoi vous pouvez en faire autant?

Les épreuves de swimrun comprennent une distance nagée de plus ou moins 25%. Pour devenir finisher de votre swimrun, vivre le frisson de la ligne d’arrivée et voir la fierté dans le regard de vos proches, pas le choix, il va falloir affronter vos éventuels problèmes en natation. Plus spécifiquement, il vous faut nager le crawl correctement. Voici comment développer votre natation swimrun.

Mon expérience personnelle

Je souhaite partager mon expérience. J’étais réellement nul. Et je vais vous expliquer comment j’ai réussi à progresser pour que vous aussi puissiez suivre ce plan et progresser drastiquement en crawl. 

J’ai détesté les cours de natation en piscine municipale lorsque j’étais à l’école. En réalité, l’odeur même de la piscine municipale me rendait nerveux. Je n’ai jamais bien nagé et je me disais que je ne serai jamais un nageur correct parce qu’à l’école, j’étais toujours dans le groupe des moins bons nageurs. 

A 29 ans, j’ai décidé de me mettre à la natation car j’avais pour objectif de faire un triathlon distance olympique. Pour cela, il faut pouvoir nager 1,5 km en eau libre, sans s’arrêter. L’angoisse … 

Je me suis donc rendu à la piscine municipale et j’ai fait 2 constats : 

  1. Je n’arrivais pas à nager plus de 50 m sans m’arrêter 
  2. Lorsque je faisais les battements de jambes pour m’entraîner… je reculais. 

Bref, une catastrophe. J’avais besoin d’un plan pour me débloquer, prendre du plaisir et augmenter petit à petit pour atteindre les 1.5 km. 

Ce que j’ai trouvé sur le net et que je vous partage ici

J’ai cherché sur internet. Et je suis tombé sur des plans d’entraînement que je partage ici. L’idée est de faire un test, si vous parvenez à nager 100m d’affilé, passer au cycle 3 directement, si vous parvenez à nager 200m, passer au cycle 4. Etc… 

Grâce à ces entraînements, vous pourrez pratiquer seul, à votre rythme, petit à petit. Les premières séances sont réellement simples. Hormis pour les personnes avec une peur phobique de l’eau, je pense que chaque débutant peut trouver son bonheur et progresser grâce aux plans ci-dessous. 

Ces plans vous permettront d’atteindre la distance de 1000 mètres. Une fois cette distance atteinte, vous pourrez aborder toutes les épreuves de swimrun, même les plus dures. Au championnats du monde de Swimrun Ötillö en Suède, la distance maximale de nage est de 1.75 km. Et en swimrun, vous avez tout le temps droit au pull buoy et aux plaquettes ! Ce qui facilite grandement le sujet. 

Pourquoi apprendre le crawl sans pull buoy et plaquette?  

  1. qui peut le plus peut le moins 
  2. les éducatifs de natation se font plutôt sans pull buoy et plaquettes 
  3. vous apprendrez mieux les appuies dans l’eau sans les plaquettes 
  4. vous trouverez plus facilement votre position dans l’eau sans pull buoy. 

Je préconise de faire les entraînements techniques sans ces aides, puis de les introduire ensuite. 

Le plan pour faire progresser votre natation en swimrun

Sur une base de 2 séances par semaine, voici les plans d’entraînement que je recommande de suivre :

Grâce à ce plan et à ses éducatifs, vous pourrez développer votre endurance en nage, muscler vos bras pour la natation, apprendre à respirer correctement, bien positionner votre corps, et bien placer vos bras pour de bons appuis. 

Une fois ce plan terminé, n’hésitez pas à reprendre des séances techniques et les réaliser ponctuellement pour garder les bonnes habitudes. Vous le savez, c’est la régularité qui fait la différence. 

Le matériel de natation à avoir 

En plus de votre matériel de swimrun (section ici), quelques accessoires sont utiles pour travailler votre technique. 

Planches

Pour effectuer ces séances vous aurez besoin d’une planche basique en plus de votre matériel de swimrun. Ces planches sont souvent prêtées par les piscines municipales. 

Travail de battements de pied

Vous pourrez voir ici et là que certains préconisent l’utilisation de petites palmes de natation. En swimrun vous n’utiliserez pas vos jambes donc l’intérêt est limité. Par contre, les longueurs uniquement avec les battements de pied ont leur intérêt car vous assimilerez la position dans l’eau pendant ces moments. 

L’accessoire méconnu et indispensable 

Le tubas frontal ! Et oui, j’ai découvert ça et je ne peux plus m’en passer pendant mes entraînements techniques. Le tuba frontal a plusieurs intérêts : 

  1. se concentrer sur la technique 
  2. travailler la force des bras sans être limité par la respiration 
  3. se concentrer sur la position du corps pendant les battements de jambe, sans avoir à remonter la tête et perdre la position 

Bref, on se concentre sur une chose à la fois, et c’est beaucoup plus simple à apprendre ainsi. Bien sûr, il ne faut pas en abuser et l’utiliser tout le temps. Il faut aussi apprendre à respirer sans. 

Voici ce qu’est un tubas frontal : 

J’ai également découvert la page instagram apprentissagenatation. Ils font de super vidéos sur les éducatifs et des comparatifs bien / pas bien qui sont très didactiques. 

natation swimrun pendant la course

Conclusion 

Je ne suis vraiment pas un spécialiste de la natation. J’ai écumé le web pour pouvoir aujourd’hui parcourir plus de 2 km en mer, sereinement, en profitant. 

Cet article vous donne toutes les clés pour pouvoir régler votre nage, et vivre des moments forts de swimrun même si vous partez de 0 en natation. 

Si vous avez aimé l'article, partagez !

Categories:

Tags:

3 Responses

Laisser un commentaire